L'équipe idéale : concertistes et pédagogues.


Kanako ABE, chef et pianiste

CRÉDIT PHOTO FRÉDÉRIC LEGUETTEUR

CRÉDIT PHOTO FRÉDÉRIC LEGUETTEUR

Kanako ABE est une des femmes-chef phares et polyvalentes de la nouvelle génération. Ayant étudié au Japon et en France (CNSMDP: 7 prix en théorie, accompagnement et direction d’orchestre) elle débute sa carrière de chef d’abord dans le domaine du contemporain. Mais passionnée par toute esthétique, elle est chef invitée des grands orchestres européens et japonais en production symphonique et lyrique, et acte également en tant que pianiste acclamée, notamment pour son disque des oeuvres de Toru Takemitsu. Plus de 80 créations mondiales, Kanako ABE est un fervent défenseur de la création et des projets humanistes. On citera son implication à l’aide aux victimes du séisme du Japon de l’UNESCO, la fondation de l’Indonesian Youth Orchestra, la création de l’Association Frano-Japonaise de la Musique contemporaine en 2013. Tout en continuant sa carrière internationale, Kanako ABE co-fonde l’initiative Musica Universalis et souhaite transmettre sa passion et sa vision aux plus jeunes.

site internet : www.kanakoabe.com


Mihi KIM, flûtiste

CRÉDIT PHOTO FRÉDÉRIC LEGUETTEUR

CRÉDIT PHOTO FRÉDÉRIC LEGUETTEUR

Née en Corée du sud, mais ayant grandi en Europe, Mihi KIM a fait ses études en Allemagne et en France. Grand Prix du Concours International de Bayreuth et lauréate du concours international de la ville de Paris « Jean-Pierre Rampal », elle mène une carrière de pédagogue et de soliste à l’international, en Europe, Asie, Amériques (nord et sud) et en Russie. Egalement adepte à la nouvelle technologie, elle développe un CD ROM pour flûtiste débutant qui est conçu en 6 langues. La musique contemporaine étant une passion personnelle, elle s’engage dans de nombreux ensembles de musique contemporaine depuis 2005 et participe à des nombreux festivals en France et en Europe. Naturalisée française et titulaire du CA, Mihi KIM enseigne à l’Ecole Normale de Musique de Paris et au CRD Issy-les-Moulineaux. Elle est également professeur de piccolo et une des fondatrices de Musica Universalis.

site internet : www.mihikim.com


Ayumi MORI, clarinettiste

CRÉDIT PHOTO FRÉDÉRIC LEGUETTEUR

CRÉDIT PHOTO FRÉDÉRIC LEGUETTEUR

Née à Kagoshima au Japon, Ayumi MORI débute le piano et la clarinette dans son pays natal. Diplômée de l’Université de Tokyo Gakugeï elle vient en France pour se parfaire et obtient des récompenses en clarinette et musique de chambre auprès des meilleurs maîtres français et européens. Très engagée dans la musique contemporaine, elle se produit sur les grandes scènes européennes dans ce domaine, notamment à Radio France, Strasbourg (Musica), Zurich, Genève (Archipel), Londres, l’Abbaye de Royaumont, IRCAM, Villa Médicis et bien d’autres. Elle contribue activement à l’élargissement du répertoire pour la clarinette à travers l’inspiration et collaboration avec de nombreux compositeurs de nos jours.

Ayumi MORI est professeur au Conservatoire de Montreuil.


Naaman SLUCHIN, violoniste

crédit photo : frédéric Leguetteur

crédit photo : frédéric Leguetteur

Violoniste Franco-Israëlien, Naaman SLUCHIN est né dans une famille de musicien. Anciennement membre du quatuor Diotima pendant 7 ans, il parcourt les scènes les plus prestigieuses et est acclamé par la presse. En 2014-2015, il renouvelle sa carrière en poursuivant plusieurs projets d’esthétiques divers, l’ensemble de chambre Talisma (répertoire romantique sur instrument d’époque) ou encore Groupe NASDAK (classique et Kletzmer). Naaman SLUCHIN se produit également dans le spectacle Haim, à la lumière d’un violon, aux côtés de la comédienne Mélanie Doutey.

Fort de son apprentissage international (russe, américain et franco-belge d’Eugène Ysaye), il est pédagogue passionné et enseigne actuellement au Conservatoire Royal de Bruxelles.

site internet : www.naamansluchin.com


Mathieu GODEFROY, violoniste

CRÉDIT PHOTO FRÉDÉRIC LEGUETTEUR

CRÉDIT PHOTO FRÉDÉRIC LEGUETTEUR

D’origine française, Mathieu GODEFROY fait ses études à Paris et en région parisienne, notamment eu CNSMDP de Paris où il découvre sa passion pour la musique de chambre. Il crée l’Ensemble Syntonia qui remporte le Pris Tina Moroni au Concours International de Florence. Curieux et passionné, il se produit avec un répertoire allant du 17e au 21e siècle aux côtés d’interprètes d’envergue internationale. Plusieurs CD de créations ont été produits sous les labels Aeon, Harmonia Mundi, Triton et Anima Records. Il fond également un Atelier d’Improvisation Danse-Théâtre-Musique « Corps-Accord » qui a son activité à Paris et à Nanterre, où il est professeur de violon au CRC. Mathieu GODEFROY crée en 2014 un nouvel instrument de musique, l'Oiselon, que l’on a le plaisir de découvrir au sein de cette saison 2014-2015 de Musica Universalis.


Matthieu LEJEUNE, violoncelliste

CRÉDIT PHOTO FRÉDÉRIC LEGUETTEUR

CRÉDIT PHOTO FRÉDÉRIC LEGUETTEUR

Matthieu LEJEUNE est un soliste et chambriste reconnu et acclamé en France, en Europe au Moyen-Orient et en Afrique. Issu du CNSMDP et de la Hochschule de Cologne en Allemagne, il est lauréat de concours internationaux en France et à l’international, en soliste, en duo violoncelle-piano, ou en trio, notamment au sein du Trio Una Corda qui mène aujourd’hui une carrière florissante. Passionné de rencontres entre les arts, il crée plusieurs spectacles mêlant danse, théâtre et musique avec la compagnie ARCAL. Fort de sa carrière d’interprète, il est également un pédagogue de haut niveau : titulaire du CA, il enseigne actuellement au CRR de Rueil-Malmaison, et vient d’être nommé professeur à la HEM de Lausanne (Sion). Ses élèves intègrent les plus grandes écoles européennes et de cette façon l’on peut considérer qu’il participe activement au rayonnement du violoncelle français à l’étranger.


Elisa HUMANES, percussionniste

CRÉDIT PHOTO FRÉDÉRIC LEGUETTEUR

CRÉDIT PHOTO FRÉDÉRIC LEGUETTEUR

Née à Madrid, Elisa HUMANES est diplômée du Real Conservatorio Superior de Madrid et du CNSMDP en Cycle supérieur et cycle de perfectionnement. Boursière de la Fondation Tarrazi et de la Fondation Meyer elle a été percussionniste de l’Ensemble National d’Espagne de Musique Contemporaine et de l'Orchestre du Festival de Lucerne. Actuellement membre du quatuor Face à Face (deux pianos et deux percussions) elle participe à la création contemporaine au sein de L'Ensemble Ars Nova et L'Ensemble Zellig. Elle collabore également avec L'Ensemble Intercontemporain et l'Orchestre National de France.

En tant que soliste elle donne des nombreux récitals en France et en Espagne. Prix d'interprétation du Collège d'Espagne, elle publie en 2007 un CD dédié à la percussion solo "Entre Libra y Escorpio" soutenu par l’Institut Nationale de Musique et des Arts Scéniques d’Espagne. 

Professeur d'enseignement artistique, Elisa Humanes enseigne la percussion au CRD Issy-les-Moulineaux.


Emmanuelle LE CANN, pianiste

crédit photo Frédéric Leguetteur

crédit photo Frédéric Leguetteur

Issue de l'Ecole française du piano, Emmanuelle Le Cann affirme également son attachement à la pédagogie hongroise ainsi qu'à l'Ecole russe. Passionnée par la musique de chambre, elle mène aujourd'hui une carrière internationale très active, notamment avec le Trio Una Corda (CD Russes dans l'âme chez Quantum) et le Duo Le Cann-Lejeune avec violoncelle. Elle a d’ailleurs remporté de nombreux concours internationaux aussi bien en solo (Concours International TWIYCA en Angleterre)  qu’avec ces deux formations (Concours Brahms en Autriche, Premio Vittorio Gui à Florence, Trapani en Sicile, Musique Française à Guérande), et s’est produite en Europe, aux Etats-Unis, au Moyen-Orient et en Afrique.

Son contact très spontané avec le public et notamment les plus jeunes, lui a permis de développer une pédagogie riche et à l’écoute de l’autre. Titulaire du Certificat d’Aptitude, Emmanuelle Le Cann est actuellement professeur-coordinatrice au CRD de Beauvais et participe régulièrement à des Académies d’été en France et à l'étranger.


Carl-Emmaunel FISBACH, saxophoniste

Crédit photo Frédéric Leguetteur

Crédit photo Frédéric Leguetteur

Russie, Slovénie, États-unis, Suisse, Argentine, Japon, Pays-de-Galles, Allemagne, Pérou, Autriche… voici un petit aperçu des pays où le saxophoniste Carl-Emmanuel Fisbach a séduit le public. Il se forme à Paris au CNSMDP et reçoit de nombreuses récompenses, notamment les bourses du programme SYLFF (Leadership Initiative Award 2013), de la Fondation Meyer, du Mécénat Musical Société Générale. Il mène également une carrière de chambriste en duo avec la pianiste Wenjiao Wang avec laquelle il publie un CD autour des musiques espagnoles et du tango (Duo Azar, 2011, PAI Records), et au sein du Duo Denisov qu’il forme avec la violoncelliste Marie Ythier. Une partie du répertoire créé avec cette formation vient de paraître sur CD (Bestiaire, 2014, Fondation Meyer). Titulaire du CA, il enseigne au Conservatoire de Calais et régulièrement au Conservatoire Lima. Soucieux d'être un musicien-citoyen du monde, il collabore étroitement avec l'ONG ERART pour développer l'enseignement de la musique au Pérou.

site internet :  www.fisbach.com